top
logo
French Arabic English

Suivez nous sur:

flikcr

FOCUS SUR LA DIRECTION DES RADIOCOMMUNICATIONS

 

 

Stations Fixe   Antennes emf

Préambule

Compte tenu des progrès constants des systèmes de radiocommunications numériques ainsi que du développement sans cesse croissant de nouvelles technologies dans le domaine des télécommunications, entraînant du coup une utilisation intensive du spectre de fréquences, les organismes de réglementation de la gestion du spectre et particulièrement ceux des pays en développement, ont grandement besoin de régenter l’environnement radioélectrique.

De la même manière, les paramètres techniques et les normes spécifiées pour les systèmes de radiocommunication doivent être respectés.

Il est donc nécessaire d'améliorer les techniques de gestion et de contrôle du spectre en tenant compte des progrès accomplis en matière de technologie des radiocommunications et de diffuser ces informations à l’attention du public. Il s'agit d'une question très importante, découlant des exigences toujours plus grandes qui pèsent sur le spectre des fréquences radioélectriques.

 

Généralités

On définit les télécommunications comme toutes transmissions, émissions ou réceptions de signes, de signaux, d'écrits, d'images, de sons ou de renseignements de toute nature, par fil, radioélectricité, optique ou autres systèmes électromagnétiques.

 

Les radiocommunications constituent l’ensemble des Télécommunications réalisées à l'aide des ondes radioélectriques.

Les ondes radioélectriques ou ondes hertziennes sont les ondes électromagnétiques dont la fréquence est par convention inférieure à 3 000 GHz, se propageant dans l'espace sans guide artificiel.

 

On utilise aujourd’hui le terme générique de « communications électroniques » pour désigner les Télécommunications, qu’elles soient ou non radioélectriques.

 

Le spectre des fréquences radioélectriques est utilisé par tous les usagers des réseaux de radiocommunications du monde entier.

Dès lors, une gestion rationnelle et efficace de ces ressources devient indispensable si l'on veut assurer la coexistence de plusieurs réseaux de radiocommunication, à l'échelle de la planète, sans que ces réseaux se brouillent mutuellement.

En vertu de l’Article 70 du Code des Télécommunications « Le spectre des fréquences radioélectriques fait partie du domaine public de l’Etat. L'utilisation, par les titulaires d'autorisation, de fréquences radioélectriques disponibles sur le territoire de la République constitue un mode d'occupation privatif du domaine public de l'Etat.

L’Autorité de régulation est chargée, pour le compte de l’Etat, de la gestion, de la planification, de l’attribution, de l’assignation et du contrôle du spectre de fréquences radioélectriques, ainsi que des conditions d’utilisation des fréquences. A ce titre, elle assure la gestion et la surveillance du spectre des fréquences relatives aux télécommunications, à la radiodiffusion et à la télévision. »

Au sein de l’ARTP, toutes les activités liées à la Gestion du spectre des fréquences sont pilotées par la Direction des Radiocommunications (DRC).

 

Activités de la Direction des Radiocommunications (DRC)

Gérer la ressource spectrale consiste à mettre en œuvre un ensemble de procédures administratives et techniques appropriées pour assurer une exploitation efficace des services et équipements radioélectriques sans causer de brouillages préjudiciables.

L’activité principale de la Direction des Radiocommunications peut se résumer à des tâches de gestion et de contrôle du spectre radioélectrique.

 

Cette activité se subdivise en trois composantes :

 

  • Gestion des fréquences
  • Contrôle du spectre radioélectrique
  • Gestion des réseaux radioélectriques

 

  1. Gestion des fréquences

Les activités de gestion des fréquences se résument comme suit :

 

  1. Ingénierie et planification des fréquences :

 

  • Ingénierie et Planification du spectre ;
  • Assignation des fréquences ;
  • Analyse de compatibilité électromagnétique (CEM) ;
  • Tenue à jour du Tableau National d’Attribution des Fréquences (TANAF) ;
  • Tenue à jour du Fichier National des Fréquences.

         b. Coordination et Notification des fréquences :

  • Calculs de couverture, d’interférences et d’intermodulation pour la coordination ;
  • Recherche d’accords de coordination des fréquences pour les propositions de modifications dans les bandes planifiées ;
  • Notification des fréquences assignées à l’UIT et mise à jour du Fichier international de référence des fréquences (MIFR) ;
  • Traitement des circulaires d’informations hebdomadaires du Bureau des Radiocommunications (BRIFIC) de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT).

 

 

  1. Contrôle du spectre radioélectrique

 

C’est l’ensemble des méthodes et procédures utilisées afin de prévenir et de lutter contre les éventuels brouillages préjudiciables.

Dans la plupart des cas, les exploitants de réseaux ne se soucient pas toujours des désagréments qu’ils peuvent causer aux autres utilisateurs, créant souvent des brouillages.

C’est pourquoi le traitement conséquent de ces brouillages constitue une composante essentielle dans le système de gestion et de contrôle du spectre radioélectrique.

Ces contrôles sont de deux types :

 

  1. Contrôle de conformité des réseaux et installations radioélectriques

 

- Vérification du respect des caractéristiques administratives et techniques (fréquence, coordonnées géographiques, largeur de bande, types d’antennes…) sur le terrain.

  • Réseaux et installations concernés :
    • Les réseaux radioélectriques indépendants (PMR, BLR, VSAT, GSM, UMTS/3G, CDMA,…) ;
    • Les stations de radiodiffusion ;
    • Les stations radioélectriques embarquées (Navires, Aéronefs) ;
    • Radioamateurs ;
    • Les liaisons radioélectriques des opérateurs (FH).

 

  1. Contrôle des émissions radioélectriques

 

- Le traitement des brouillages par le radio monitoring (mesures, statistiques et identification des sources de brouillage) et la radiogoniométrie (détection et localisation d’émissions illicites).

-  L’analyse spectrale pour déterminer l’occupation des bandes.

 

 

  1. Gestion des réseaux radioélectriques

La gestion des réseaux constitue la partie administrative de la gestion du spectre radioélectrique. Elle se résume aux tâches suivantes:

  • Etablissement des autorisations relatives aux réseaux de Radiocommunication (PMR, BLR, VSAT, GSM, UMTS/3G, CDMA, stations de radiodiffusion, stations radioélectriques embarquées (Navires, Aéronefs), radioamateurs, liaisons radioélectriques des opérateurs (FH)...) ;
  • Attribution des indicatifs d'appel et des numéros MMSI (Maritime Mobile Service Identity) ;
  • Délivrance des certificats d’importation de matériel radioélectrique, de radioamateurs, d’opérateur radio et d’agréments pour équipements et installateurs ;
  • Contrôle du respect des procédures d’exploitation des réseaux radioélectriques ;
  • Contribution à la mise en œuvre de la réglementation technique ;
  • Etablissement des éléments de facturation.

 

 

Activités internationales

 

Pour défendre les intérêts du Sénégal et exprimer les besoins nationaux en ressources spectrales, la Direction des Radiocommunications participe régulièrement aux réunions de l’UIT (Union Internationale des Télécommunications) et de l’UAT (Union Africaine des Télécommunications).

 

Au niveau de l’UIT, les activités de Gestion et de Contrôle des fréquences ainsi que des ressources orbitales sont coordonnées par le Bureau des Radiocommunications (BR) qui organise périodiquement des réunions auxquelles participe la Direction des Radiocommunications.

 

Il s’agit notamment des rencontres Internationales suivantes :

 

  • Assemblée des Radiocommunications (AR) ;
  • Conférence Mondiale des Radiocommunications (CMR) ;
  • Réunions Préparatoires aux CMRs (RPC) ;
  • Commissions d’Etudes de l’UIT-R ;
  • Groupe Consultatif des Radiocommunications ;
  • Conférences Régionales des Radiocommunications ;
  • Etc...

 

La Direction participe également aux travaux organisés par l’UAT qui est une organisation spécialisée de l’UA et qui constitue un groupe régional de l’UIT.

Ces travaux sont les suivants:

 

  • Les travaux de AfriSWoG (African Spectrum Working Group) ;
  • Les sommets sur la migration numérique ;
  • Les travaux sur l’harmonisation des méthodes de calculs pour la Coordination des fréquences aux frontières (HCM4A).
  • Etc.

 

Dans le cadre de la coopération internationale et des échanges d’expériences avec les autres pays, la Direction participe à des rencontres sur invitation d’autres groupes régionaux et apporte aussi son expertise dans le domaine de la gestion et du contrôle des fréquences.

 

Des missions de Benchmarking sont organisées pour le compte des agents de la Direction en vue d’échanges d’expériences et de renforcement de capacités.

 

Enjeux et perspectives

 

L’évolution des nouvelles technologies associées aux réseaux de futures générations de télécommunications améliore l’efficacité d’utilisation du spectre et en même temps, stimule l’intérêt pour cette ressource limitée et accroît la demande.

 

Ainsi, une gestion efficace et rationnelle du spectre se révèle indispensable pour tirer le meilleur parti de la ressource, mais elle devient de plus en plus complexe. On pourra bénéficier d’une grande capacité dans le spectre si celui-ci est convenablement organisé, mis en valeur et réglementé.

L’extension du SIGAF (Système d’Information évolué de Gestion et de contrôle Automatisés des Fréquences) en vue d’établir un réseau national pour la Gestion et le Contrôle des fréquences facilitera la planification et l’ingénierie du spectre.

Cela permettra à la Direction des radiocommunications de relever les nouveaux défis liés à l’avènement de la Télévision Numérique Terrestre (TNT) et des réseaux futurs de télécommunications (4G, 5G, TV White Spaces, etc.) à travers le territoire national.

 

Agenda

Il n'y a aucun évènement

Numéro Vert

 Pour tous dysfonctionnements,

appeler le 800 800 200. 

Espace Multimedia

 Revivez les évènements en son

 et images.

 En savoir plus.


bottom
top

               Liens Utiles

         En savoir plus

 


bottom

©ARTP 2013 - Tous droits réservés