Vous êtes ici

LE DG DE L'ARTP LANCE OFFICIELLEMENT LES ACTIVITÉS COMMERCIALES DES FAI

Le Directeur général de l'Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP), M. Abdou Karim SALL, a procèdé, ce mardi 27 mars 2018, au lancement offciel des activités commerciales des FAI, à l'hôtel King FAHD Palace de Dakar.
C'était en présence de M. Modou Mamoune NGOM, Directeur des Télécommunications au Ministère de la Communication, des Télécommunications, des Postes et de l'Economie Numérique et des Directeurs des trois Fournisseurs d'Accès Internet retenus, M. Mohsen CHIRARA (ARC INFORMATIQUE) ; M. Abdou KANE (WAW SAS) et M. Téyeb CHÉRIF (AFRICA ACCESS).
En effet, dans le but de renforcer la concurrence dans le secteur des télécommunications notamment sur le segment de l’Internet, l’Etat du Sénégal a procédé à l’attribution de trois nouvelles licences de Fournisseur d’Accès à Internet (FAI) à trois entreprises sénégalaises à la fin de l’année 2016.
Ces entreprises ont été choisies sur la base d’un appel d’offres international combinant le Code des télécommunications au Code des marchés publics. En effet, comme le prévoit l’article 24 du Code des télécommunications, la procédure de sélection a été assurée par l’ARTP qui a mis en place, à cet effet, une commission composée de représentants de la Présidence de la République, de la Primature, du Ministère en charge de l’Economie et du Ministère en charge des Télécommunications et qui avait pour mission d’instruire les dossiers de candidats.
A l’issue de la procédure les trois licences ont été attribuées, en toute transparence, aux entreprises WAW SAS, ARC INFORMATIQUE et AFRICA ACCESS.
Ces entreprises viennent renforcer la dynamique sur le marché de l’Internet où les seuls acteurs étaient, jusque-là, les opérateurs titulaires de licence à savoir SONATEL, SENTEL GSM et EXPRESSO SENEGAL. A travers cette ouverture du marché à trois autres acteurs, l’Etat du Sénégal vise, d’une part, à rendre Internet plus accessible aux populations et, d’autre part, promouvoir une concurrence dans le but de favoriser l’innovation, d’améliorer la qualité et la baisse les prix.
La concession accordée à ces nouveaux FAI est d’une durée de 10 ans. Dans le but d’assurer une couverture équitable de toutes les régions du Sénégal et d’œuvrer à un aménagement numérique du territoire, chaque concessionnaire dispose dans son cahier des charges d’un lot de cinq régions (Dakar et quatre ou cinq autres régions) pour lesquelles des obligations de couverture lui sont assignées sur un horizon quinquennal.
Dans cette logique :
  • le lot de WAW SAS est constitué des régions de Dakar, Thiès, Diourbel, Tambacounda et Kédougou ;
  • le lot d’ARC INFORMATIQUE est composé des régions de Dakar, Louga, Saint-Louis, Fatick, Kaolack et Kaffrine ;
  • le lot d’AFRICA ACCESS des régions est formé des régions de Dakar, Ziguinchor, Sédhiou, Kolda et Matam.
L’ARTP a déjà assigné des fréquences à ces nouveaux FAI qui sont en phase de déploiement et de test de leurs réseaux dans une perspective de commercialiser des services Internet haut débit basés sur la technologie 4G-LTE.
L’Autorité de Régulation est chargée du suivi des obligations de couverture et de l’ensemble des autres dispositions des cahiers des charges de FAI. Elle a ainsi fixé le 30 mars 2018 comme date limite de lancement des activités commerciales des nouveaux FAI.
Enfin, il convient de noter que, suite à la modification du Code des Télécommunications intervenue le 20 janvier 2017, l’établissement d’un réseau ouvert au public pour la fourniture d’un accès à Internet a été placé sous le régime juridique de l’autorisation. Cette mesure a eu comme conséquence la transformation des licences accordées aux nouveaux FAI en des autorisations.